Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Création de photomontages
  • Création de photomontages
  • : Les photomontages et les voyages des lieux magiques avec beaucoup de photos.
  • Contact

PAYS DES VISITEURS

Recherche

NOMBRE DE VISITEURS

NOMBRE DE VISITEURS
DEPUIS 02-05-2005

Archives

Texte libre

Articles Récents

13 août 2005 6 13 /08 /août /2005 23:00

  

Du monde des vivants nous passons à celui dans le quel nous trouvons nos souvenirs, nos racines, notre passé, notre savoir. Dans ce monde nous trouvons ceux qui nous ont accompagné dans ce monde où nous vivons et dans le quel, il nous reste que le souvenir. Un lieu ou vous nous avez laissé un fil avec le quel jour après jour nous tissons le chemin invisible de vos souvenirs.

Le Père-Lachaise est situé sur l'une des sept collines de Paris, celle de Champ-l'Evêque. Cette dernière, qui couvrait au Moyen Age l'essentiel de la commune de Charonne, appartenait à l'évêque de Paris. On y cultivait des légumes, des céréales et du raisin vendus sur les marchés de Paris.

Prévu dès 1801, le Père-Lachaise a été ouvert le 21 mai 1804 sur une ancienne propriété campagnarde ayant appartenu aux jésuites parisiens, notamment au plus illustre d’entre eux le père François de la Chaise qui fut le confesseur et le conseiller du Roi-Soleil, Louis XIV. Cette propriété, qui était composée de jardins entourant une grande maison, était située sur les pentes de la colline de Charonne, en un lieu appelé Mont-Louis, à la sortie immédiate de Paris. La Ville de Paris était alors moins étendue qu’aujourd’hui et quand ses limites furent reculées en 1860 le Père-Lachaise ainsi que les cimetières de Montparnasse et de Montmartre, créés en 1824 et 1825 selon les mêmes critères, furent alors englobés dans Paris. Ces trois cimetières, en effet, avaient été aménagés à l’extérieur de la Ville, en vertu de la législation de l’époque (1804).

 Le Cimetière de l'Est, d'une superficie de 17 hectares à l'origine, était destiné aux sépultures des Parisiens décédés dans l'un des quatre arrondissements de la rive droite, soit en fosse commune, soit en concession perpétuelle. Brongniart concevra un lieu inédit en France, une sorte d'immense jardin dont les arbres majestueux, d'essences variées, côtoieraient les sépultures sculptées, et dans lequel on pourrait se promener agréablement, le long des allées accidentées, sans être angoissé par la présence de la mort. La mort serait "apprivoisée" dans ce parc où règnent avant tout le charme et la poésie.

Les bourgeois refuseront de se faire enterrer dans le cimetière, inauguré le premier prairial de l'an XII (21 mai 1804), situé dans un quartier pauvre et populaire. Le Père-Lachaise ne comptera que 13 tombes en 1804, 44 en 1805, 49 en 1806, 62 en 1807, et 833 en 1812. Le transfert des cendres d'Héloïse et Abélard, de Molière et de La Fontaine, en 1817, balaiera la mauvaise image du cimetière. Ce dernier comptera 33 000 tombes en 1830. Il sera agrandi à cinq reprises entre 1824 et 1850 et loti en 97 divisions délimitées par les allées de l'ancien parc. Il couvre aujourd'hui une superficie de 44 hectares.

La configuration particulière du Père-Lachaise, terrain en pente le long d’une colline, et la présence de nombreux arbres et arbustes, entretenus par les jésuites, déterminèrent le gouvernement de l’époque, celui de Napoléon Bonaparte, à en faire un cimetière d’un genre tout à fait nouveau prenant la forme d’un véritable " jardin pour les morts ". Le célèbre architecte Alexandre Brongniart, auteur du palais de la Bourse à Paris, fut alors désigné pour tracer, sur une surface de 17 hectares, agrandie par la suite, les plans d’un cimetière paysager dessiné sur le modèle d’un " parc à l’anglaise " c’est-à-dire avec de nombreux arbres, des bosquets, des arbustes, des chemins sinueux et des parcours accidentés, le tout formant un site romantique favorisant la promenade respectueuse et recueillie des visiteurs, les tombes des morts étant insérées dans un ensemble à dominante végétale.

Il faut savoir qu’à l’époque la plupart des défunts étaient encore enterrés dans des fosses communes,* en vertu d’une vieille tradition multiséculaire, les inhumations dans des tombes individuelles étant rares et exceptionnelles. Avant la Révolution, elles avaient lieu dans des églises et elles étaient réservées aux membres du clergé ainsi qu’aux notables riches et puissants tandis que les gens du peuple n’avaient droit qu’à la fosse commune dans un cimetière paroissial dépendant de l’église et souvent contigu à celle-ci.

 

 

 

 

EUGENE DELACROIX

Inspira le mouvement romantique dans la peinture

 

 

 

MOLIERE ET A GAUCHE LA FONTAINE

 

Le Père-Lachaise compte aujourd’hui plus de 4 000 arbres, situés pour la plupart dans sa partie la plus ancienne dite " romantique ". Celle-ci, à savoir les 17 hectares initiaux et les premiers agrandissements, constitue un site classé depuis 1962. Dans ce site classé, tous les monuments funéraires antérieurs à 1900, c’est-à-dire environ 30 000, sont inscrits à l’inventaire des monuments historiques. Par ailleurs, on dénombre douze monuments historiques classés : portail et chapelle de Godde, monument aux morts de Bartholomé, Héloïse et Abélard, Molière et La Fontaine.

Jean de LA FONTAINE ( 1621 - 1695 )

            LE LABOUREUR ET SES ENFANTS

Travaillez, prenez de la peine

 

C'est le fonds qui manque le moins.

 

Un riche Laboureur, sentant sa mort prochaine,

 

Fit venir ses enfants, leur parla sans témoins.

 

Gardez-vous, leur dit-il, de vendre l'héritage

 

Que nous ont laissé nos parents.

 

Un trésor est caché dedans.

 

Je ne sais pas l'endroit ; mais un peu de courage

 

Vous le fera trouver, vous en viendrez à bout.

 

Remuez votre champ dès qu'on aura fait l'Oût.

 

Creusez, fouiller, bêchez ; ne laissez nulle place

 

Où la main ne passe et repasse.

 

Le père mort, les fils vous retournent le champ

 

Deçà, delà, partout ; si bien qu'au bout de l'an

 

Il en rapporta davantage.

 

D'argent, point de caché. Mais le père fut sage

 

De leur montrer avant sa mort

 

Que le travail est un trésor.

 

 

 

 

 

HONORE DE BALZAC ( 1799 - 1850 )

Buste en bronze par Pierre-Jean David d'Anger ( 1788 - 1856 ) 

Ecrivains, musiciens, peintres, autres artistes, hommes politiques, savants, médecins, inventeurs, architectes, chefs militaires, etc., toutes les activités humaines et toutes les disciplines ayant fourni à l’humanité des célébrités sont présentes au Père-Lachaise.

 

 

 

Frédéric Chopin, compositeur polonais né en 1810, mort le 17octobre 1849 d'une maladie pulmonaire.

Sculpteur : Jean-Baptiste, dit Auguste Clésinger (1814-1884)

 

 

 

  

ALFRED DE MUSSET ( 1810 - 1857 )

Mes chers amis, quand je mourrai
Plantez un saule au cimetière.
J’aime son feuillage éploré ;
La pâleur m’en est douce et chère
Et son ombre sera légère
A la terre où je dormirai

 

 

 

ARBELOT Fernand 1880 - 1942 Gisant en bronze par Adolphe Wansart (1873-1954)

 

 

 

DETAIL DE LA SEPULTURE D' ARBELOT Fernand

Cette sépulture est un face à face avec celle qu'il a aimé. Cette sépulture est pour moi la plus representative d'un amour absolu.

Poursuit ta route poursuit ton rêve, moi lorsque je te regarde, je poursuis ma vie, je poursuis mon rêve.

Je t’ai tant aimé, je t’ai tellement adorée, que même dans la mort je veux te garder pour regarder couler les larmes du chagrin et la douleur de mon souvenir. Pardonne moi de t’avoir abandonné dans ce monde où tu n’as plus que mon souvenir.

 

 

 

ICI REPOSENT LES CORPS D' ELOISE ET ABELARD

 

 

 

Amants légendaires du Moyen Age, HELOISE ET ABELARD.

 

 

 

DETAIL DE LA SEPULTURE D' ELOISE ET ABELARD

 

 

 

DETAIL DE LA SEPULTURE D' ELOISE ET ABELARD

 

 

 

HISTOIRE D' ELOISE ET ABELARD

 

 

  

  

AU PERE LACHAISE SOUVENT LES COMPORTEMENTS SONT INSOLITES, ICI DES GAMINS JOUENT AUX CARTES

 

  

Dans les 69 000 tombes environ que compte le Père-Lachaise on peut remarquer la présence de très nombreuses personnalités ou célébrités qui eurent leur heure de gloire à leur époque et dont beaucoup intéressent encore le public d’aujourd’hui, ce qui fait du cimetière un des lieux les plus visités de Paris après la Tour Eiffel, le Louvre et Notre-Dame. Le Père-Lachaise en effet reçoit environ 2 millions de visiteurs par an attirés par la beauté du site, le nombre, la variété et l’importance des personnages célèbres, le charme spécifique de ce " jardin pour les morts " qui n’a pas son équivalent, la qualité des œuvres d’art qui décorent de nombreux tombeaux.

JIM MORRISON chanteur ( 1946 - 1971 )

Vivant DENON diplomate et littérateur ( 1747 - 1825 )

Statue en bronze de Pièrre  Cartellier ( 1757 - 1831 )

A LA MEMOIRE DES ESPAGNOLS TOMBES AUX COTES DES TROUPES ALLIEES DANS LE MAQUIS OU FUSILLES

( le S est l'inscription des espagnols pris par les nazis et envoyés dans les camps de concentration )

DETAIL DU MONUMENT DEDIE AUX ESPAGNOLS TUES PAR LES NAZIS

 

 

 

L' IMAGINATION AU SERVICE DE LA DOULEUR ET DU CHAGRIN

VOICI UN LIEU REMARQUABLE POUR EFFECTUER LE DERNIER VOYAGE DANS LA NATURE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ICI LE TEMPS LAISSE COULER LES PLUS BELLES COULEURS POUR LES RENDRE DISPONIBLES A LA DERNIERE CREATION DE L'ARTISTE

 

 

ICI REPOSE PAS TROP LOIN DE LUI LA SOEUR D' ALFRED DE MUSSET

 

 

DETAIL MONTRANT UNE CERTAINE SERENITE

 

 

IL SE REPOSE

 

 

LE SILENCE S' IMPOSE

 

 

UNE ATTENTE INTERMINABLE

 

 

LA REFLEXION PRODUIT UNE QUESTION SANS REPONSE

 

 

UNE MERVEILLE DE SEPULTURE

 

 

 

 

 

REGARDEZ BIEN LE DETAIL A GAUCHE DE LA PORTE

 

 

VOICI LE DETAIL

 

 

LUTTE ENTRE LA VIE ET LA MORT, LE TEMPS QUI PASSE FAIT VIVRE LA NATURE

 

 

RETOUR A LA NATURE

 

 

LA NATURE PROTEGE LA VIE PASSEE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Francisco CRESPO - dans PARIS
commenter cet article

commentaires

Solip 28/09/2013 00:16


Bonjour, votre article m'a été très utile. Je gère un blog qui présente la France aux Coréens. Un lecteur m'a demandé ce que signifie la sépulture de Fernand Arbelot. J'ai pu trouver une bonne
explication grâce à votre article. Merci beaucoup

Nadine 29/11/2008 20:10

Splendide visite de ce cimetière que je ne connais pas du tout et je n'ai pas été présentée aux nombreux pensionnaires !
Connais tu les cimetières d'Ixelles et celui de Laeken situé à Bruxelles :
L’installation de la royauté à Laeken en 1831 et, plus encore, l’inhumation de la reine en 1850, augmentent l’attrait de la localité et de son cimetière ; à ces occasions, sa superficie sera portée respectivement à 1,23 ha, puis à 2,46 ha.
Malgré ces extensions, l’accroissement de la population provoque la saturation du cimetière vers le milieu des années 1870. L’ingénieur et échevin Émile Bockstael, futur bourgmestre de la commune, imagine un important réseau, long de plusieurs centaines de mètres, de galeries funéraires souterraines qui suivent le tracé des allées de surface. Différents monuments en permettent l’accès : l’un d’entre eux, dont la construction en 1879 a été supervisée par Bockstael, sera transformé une quarantaine d’années plus tard, pour abriter son tombeau. En 1930, un columbarium Art déco, conçu par l’architecte François Malfait, servira de nouvelle entrée aux galeries. Aujourd’hui, la majeure partie du réseau est rendue inaccessible par crainte d’effondrement, en attente de sa consolidation, et certaines allées de surface ont du être barrées.







Une dernière extension sera encore réalisée après la Seconde Guerre mondiale pour y installer un carré d’honneur militaire.
Dès le début du XXe siècle, on prend l’habitude de comparer le cimetière au Père Lachaise parisien. Tous ceux dont le nom avait, depuis l’indépendance de la Belgique, acquis quelque notoriété tenaient à être enterrés à Laeken et à se distinguer par un monument funéraire qui ne les ferait pas confondre avec le commun du peuple.







On trouve, gravé dans la pierre, une profusion de titres nobiliaires, de hauts grades militaires ou de fonctions civiles, bourgmestres, ministres ou conseillers.
La statuaire est l’œuvre des sculpteurs les plus en vue de l’époque. On y remarque un exemplaire du Penseur de Rodin. De nombreuses jeunes pleureuses de pierre ou de bronze, vêtues de voiles, s’étendent dans des poses quelquefois suggestives, sur des tombes surmontées des bustes représentants les notables austères et barbus dont le décès est censé être la cause de leur désespoir.

Cire Tracir 12/01/2008 00:10

Bonsoir,merci pour le commentaire sur mon blog. Je te souhaite tout mes voeux pour cette nouvelle année et de bons articles sur ton blog. OK, là, avec l'article sur le cimetière du Père Lachaise, tu me mets tout de suite dans le bain et l'intérêt. Je ne le connais pas , jamais visité mais je croix qu'il le faut car là je vais y être bloqué pour un bon moment. Trop interressant le coin.Félicitation pour le sujet à bientôt et n'hésite pas à me donner des idées si tu en as.
Cire Tracir

Chantal74 07/01/2008 19:32

J'ai refait la visite au Père Lachaise... c'était ma promemade favorite quand j'habitais Paris car il y a tel mélange de talents..
plein de bisous
chantal

francisco 22/12/2006 23:24

Bonsoir.
Oui ça vaut le coup de faire une visite  au Père Lachaise, moi j\\\'ai passé une journée complete pour presque tout voir, je dois retourner pour faire d\\\'autres photos en hiver.

martine 22/12/2006 07:17

Superbe ce reportage francisco,j'aime les petits cimetières modestes , je ne connais pas le Père Lachaise mais ton reportage me donne vraiment envie d'y aller. Bisous

Only photos 01/08/2006 00:04

Ton article est vraiment bien fait, bien documenté et vraiment bien illustré! La seule chose qui me dérange, c'est la couleur de fond de page et celles des textes!
Un peu plus de sobriété, pour mettre plus en valeur tes photos, et le texte!

samalouna 09/01/2006 12:45

Bonjour,
Ce matin j'allais dire bonjour à une amie blogueuse, et v'là que je vois qu'elle demande si on peut aider son ami qui cherche un nom à la tombe qu'il a photographié il y a ça 25 ans, et toute cette matinée j'ai essayé de l'aidé, déjà car j'aime me rendre utile et de plus, avec tout ce que j'ai vu sur le cimitière du PERE LACHAISE, j'en suis émue et voilà à nouveau avec toujours mes recherches je tombe sur votre blog... Très beau d'ailleurs.Alors voilà.
Je donne le lien du bloggueur si vous pouvez l'aider :
http://culture-et-debats.over-blog.com/article-1557887-6.html#anchorComment
Merci. luna

mimi 16/12/2005 15:13

j'aimerais bien y faire une visite !!un jour peut etre ??... j'espère .

lionel 14/11/2005 09:14

:0060: cher francisco amitié et bonne journée
lionel

marie 11/11/2005 10:52

c'est beau.

j'aimerais aller à Paris rien que pour voir ce cimetière.

patrick 14/10/2005 22:38

intelligent esthétique sobre documenté et précis la grande classe BRAVO

Bool 04/09/2005 09:55

Coucou Francisco ! Je te l'ai déjà dis mais bravo pour ton blog :-) Tes photos sont belles !!
Amitiés, Bool

Baldwulf 03/09/2005 20:33

Bonsoir Francisco !
Superbe série de photos. Mention spéciale aux sépultures de Delacroix (magnifique !) et Musset (un des poètes dont j'apprécie tout particulièrement le travail).

lionel 03/09/2005 18:54

:0038: très bonnes photos francisco à la hauteur de ton prestige
lionel

systool 19/08/2005 20:09

je suis allé deux fois à Paris et j'ai beaucoup regretté de ne pas avoir visité ce fameux cimetière...

Ce sera pour la prochaine fois, c'est sûr

lolo 18/08/2005 20:19

coucou tjrs tres sympa ton blog !!
lolo

Chris 18/08/2005 16:23

Magnifique très classe il faudrait que je fasse un lien avec ma visite. Bravo

Chris

Delph 18/08/2005 16:01

articles longs mais on s'en lasse pas!Photos et textes magnifiques!
continu!
bisous

daniel 18/08/2005 05:36

Lors de passages à Pris,il m'arrive de me perdre dans ce lieu atypique. On y ressent un instant de sérénité assez intance.

laura 17/08/2005 10:11

magnifiques textes et photos!!en plus le design est super bravo bravo!!!!!!!!et merci d'avoir voté sur mon blog bon courage pour la suite

gatooo royal 16/08/2005 13:57

trés trés interresant surtout pour ceux qui n'ont jamais pu visité ce site de Paris un gros bravo

Beubeu 16/08/2005 02:43

très bien fait et détaillé, bravo !

Koneko 15/08/2005 23:47

Tu as oublié un des hôtes de marque du Père-Lachaise : Jim Morisson !
Bon, c'est pas le même style, d'accord ;)

K 15/08/2005 23:31

Très belles photos ! Bravo.
Et merci pour les sous-titrages ;)

angeline 15/08/2005 18:02

mais faut il etre au père lachaise pour qu'on se souvienne de vous ??

angeline